ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent

Prévisions météo

Pour accéder aux détails des prévisions météo, veuillez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site Internet.

Connexion S'inscrire
Agri72
Accueil > Actualités

L’arbre fourrager pour compléter les stocks en élevage

Delphine GROSBOIS
Le 04/11/2021 à 16:20 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
L’arbre fourrager pour compléter les stocks en élevage

Les arbres peuvent constituer un stock complémentaire de fourrage en élevage. Selon les sols et les essences présentes, un double pâturage tournant permet un gain de matière sèche.

Si l’année 2021 n’est pas représentative - avec des conditions météo favorables à la pousse de l’herbe et des cultures-, elle ne doit pas occulter un problème récurrent dans les élevages sarthois : celui de la constitution de stocks de fourrage. En période de sécheresse, quand les prairies ne produisent plus, les éleveurs sont à l’affût de solutions. Et l’une d’elles se trouve dans les haies de leur exploitation. Source de biodiversité, d’énergie renouvelable, de litière et d’ombre pour les animaux, ce bocage peut aussi contribuer à l’alimentation des ruminants et des équins.
Selon Adrien Messéen, éleveur dans l'Aisne qui expérimente l'arbre fourrager pour son troupeau de 25 Limousines, différents types de ligneux sont valorisables. « L’objectif est d’abord d’utiliser les essences spontanées présentes sur l’exploitation, explique-t-il, et pas seulement dans les haies». Sur son exploitation , 25 essences sont en accès direct et 28 sont distribuées en affouragement complémentaire. Celles présentes dans les haies et les fourrés sont à hauteur des animaux  qui se nourrissent à volonté et n’ont pas besoin d’entretien.  Car pour les autres essences, présentes  dans ce qu’il nomme œ prairies aériennes”, Adrien Messéen doit opérer des coupes à la tronçonneuse ou perche élagueuse. Les rameaux de peupliers, laissés au sol, sont ainsi consommés en frais par ses bovins. Pour les saules en revanche, l’éleveur préfère les distribuer dans un râtelier adapté, afin d’éviter le piétinement et la perte de fourrage. En 2020, l’éleveur du Soissonnais a ainsi économisé 10T de foin pour son troupeau. « En fonction des années, cela peut varier de 6 à 12 Tde MS, constate-t-il, mais cela me permet d’être autonome pour l’alimentation de mes bovins».

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri72.fr
DERNIERES NEWS

La ferme laitière des Trinottières (49)

Module Vidéo
VERSION NUMÉRIQUE (RÉSERVÉE AUX ABONNÉS)
http://www.agri72.fr/

La question de la semaine

Merci d'avoir répondu à la question de la semaine. Retrouvez les résultats dans la prochaine NEWSLETTER AGRI 72.

Effacer

Veuillez sélectionner votre réponse avant de valider le questionnaire.

La consultation du public sur le projet de Plan stratégique national de la future Pac 2023-2027 est en cours, jusqu'au 12 décembre. Allez-vous apporter votre contribution ?

Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Youtube Dailymotion
Agri72

Agri72
9 Rue Jean Gremillon
72000 Le Mans
Téléphone : 02 43 39 38 38